Partagez
 

 « Du sang sur un Botticelli »

Aller en bas 
AuteurMessage
Pikoru

Pikoru
Sexe : Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 10/07/2017
Âge : 22
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Calli arrête de me stalk

« Du sang sur un Botticelli » Empty
   « Du sang sur un Botticelli » EmptyMer 24 Avr - 15:47

« Tomate, oignons. Sans salade s’il vous plaît. »
« Avec ça chef ? »
« Ce sera tout merci. »

Un écran de télévision branché sur une chaîne locale lisait 20h17. Il restait à Clarence quarante-trois minutes avant son rendez-vous avec sa nouvelle partenaire. Ils devaient se rejoindre dans un parc voisin avant d’entamer leur mission, sa toute première participation au sein de l’Atlantide. L’angoisse le rongeait de l’intérieur alors qu’il tentait encore une fois de se remémorer comment il s’était retrouvé à intégrer un gang de justiciers un soir de débauche il y a de ça deux semaines. L’idée ne le déplaisait pas, au contraire cette nouvelle allégeance lui donnait le sentiment d’enfin faire quelque chose d’important de sa vie. Son histoire avait sans surprise touché les deux serveuses du Gordon Ramsay qui pour une raison que Clarence ignorait avaient décidé de l’allier à leur cause.

« Clarence, c’est pour toi. »

Il saisit sa commande et prit la direction du lieu de rencontre. Il avait déjà eu affaire à sa complice à deux reprises. La première fois lors de son recrutement, la deuxième fois en tant que membre de l’Atlantide lors d’une réunion stratégique ayant pour but de planifier le coup de ce soir. Clarence ne pensait pas avoir saisi l’intégralité des détails ayant été prononcés lors cette assemblée et trouvait qu’il manquait sérieusement de formation pour s’attaquer à un plan de cette envergure, malgré qu’il ait été énoncé qu’il s’agissait d’un casse « complètement basique ». Il espérait qu’Elena, son acolyte, ferait preuve de pédagogie exemplaire pour lui apprendre les bases de leur activité.

« Excusez-moi, l’heure s’il vous plait ? »

La soirée commençait mal, s’il se faisait accoster par un inconnu pour une demande si futile cela voulait dire qu’il avait échoué à passer inaperçu.

« Il est 20h35. »

L’heure du rendez-vous approchait. Clarence s’excusa, régla une alarme pour 20h59 sur son portable et s’assit pour manger son dîner en attendant l’heure fatidique.

Le plan était simple : ils devaient rentrer par effraction dans un manoir désert au nord de Sinatra, subtiliser des objets de valeur et les ramener au quartier général. S’infiltrer dans ce type de bâtiment n’était en général pas une tâche simple depuis la démultiplication des systèmes de sécurité lié aux actions de l’Atlantide, mais la mission de repérage effectuée au préalable par d’autres membres du gang a permis de repérer une faille faisant de cette résidence une cible facile. D’après une source extérieure au gang, le manoir serait vide pour la semaine, ce qui rendait donc ce contexte idéal pour une première mission. On avait précisé à Clarence que son rôle serait principalement de couvrir les arrières d’Elena lors de l’infiltration et de l’aider à amasser un butin le plus rapidement possible. Cela lui convenait parfaitement puisqu’il n’avait aucune idée de comment pénétrer dans une maison fermée, bien qu’il ait envie d’apprendre.

L’anxiété grandissante l’empêcha de finir son repas qu’il jeta dans une poubelle avoisinante. Même s’il ne fut pas dur pour lui de justifier moralement un tel cambriolage, il se demandait toutefois s’il avait fait le bon choix. Il avait toujours su intérieurement qu’il finirait tôt ou tard par extérioriser la haine qu’il avait accumulé en lui, mais rejoindre un gang semblait être une alternative extrême aux nombreuses idées qu’il travaillait dans sa tête en permanence. Depuis la mort de ses deux parents, il avait aimé s’habituer à la solitude, mais il devait quand même avouer qu’appartenir à une communauté avec des idéaux similaires aux siens l’enjouait et le remplissait d’une excitation qu’il avait rarement ressenti auparavant.

Bzzzzt. Bzzzzt. Bzzzzt.

Clarence éteignit son portable et regarda autour de lui. Le parc et ses alentours étaient quasiment vides et relativement calmes. La moiteur de ses mains et la sueur dans son dos ne reflétait plus son état d’esprit alors que la détermination de remplir sa mission et le souhait de faire régner la justice s’empara de lui.

« Salamandre, on y va. »

Clarence sursauta. Il avait oublié l’utilisation des noms de code… Il n’avait plus aucune idée de celui qu’utilisait Elena. Bien plus discrète qu’il ne l’avait jamais été, elle avait comme apparu à côté de lui.

« On y va. »



« Du sang sur un Botticelli » TVJU84A_
Merci Hanyu ♥️

« Du sang sur un Botticelli » RlRJENxx

MERCI TOUS LES COPAINS QUI M'ONT FAIT DES SIGNAS >///<:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ayano

Ayano
Sexe : Féminin Messages : 3101
Date d'inscription : 16/02/2014
Âge : 99
Localisation : Dans le lit, avec Lucy.
Emploi/loisirs : Regarder des Hanyundes.
Humeur : A la graille.

« Du sang sur un Botticelli » Empty
   « Du sang sur un Botticelli » EmptyVen 26 Avr - 21:47

OST : https://www.youtube.com/watch?v=DEcalT6LbzY

« Allez Elena, mate-moi, ça un Bolitoglossa jacksoni ! Tu sais, ce genre de salamandre, ça peut te revenir cher, je te fais même un prix si tu veux ! »
« C’est un restaurant ici, pas un zoo . »

Un soupir se fit entendre. C’était bientôt l’heure pour elle de s’occuper de la fermeture du Gordon Ramsay, mais évidemment une journée sans un client étrange n’était pas drôle.

« Maria prends ton lézard et reviens demain, sans lui. »

Sa cliente se leva puis se dirigea vers la sortie tout en la fixant. « N’oublie pas mon offre Elena, je compte sur toi tu le sais ! »

Un signe de la main accompagné d’un sourire forcé en guise d’acquiescement pour ne pas entamer une nouvelle conversation, elle n’avait pas de temps à perdre. Il était actuellement vingt heures pile, c’était donc l’heure de faire tomber le tablier pour enfiler sa vraie tenue de travail. Après avoir passé un coup de propre sur les tables, elle s’accorda un petit plaisir : une cigarette et un café.

La mission était relativement simple pour elle, rentrer dans une maison, pour le moment inhabitée, pour voler les objets de valeur. La nouvelle recrue lui semblait certes parfois tête en l’air, mais assez réactive et intelligente pour réussir ce genre de mission sans problème ; du moins c’est ce qu’elle espérait.

20H20. Une relecture des plans avant la fermeture et c’était parti. Le soleil allait bientôt se coucher et l’ambiance assez festive était en leur faveur pour ne pas se faire remarquer, bien que ça n’était pas spécialement la même entre le sud et le nord. Il lui restait environ une bonne quarantaine de minutes avant de rejoindre son partenaire. N’ayant rien de spécial à faire durant ce laps de temps, elle prit sa voiture pour rejoindre le point de rendez-vous. Elle n’était pas contre le fait de s’occuper d’une nouvelle recrue, mais ayant du mal avec les gens, elle se demandait vraiment si elle réussirait à le guider. Pour elle, sa véritable mission était de former Clarence, car voler des objets dans un manoir, c’était comme aller acheter du pain à la boulangerie du coin.

Une fois arrivée non loin du parc, Elena gara la voiture. Pas de temps à perdre. Une fois sa cigarette écrasée au sol, elle se leva pour le rejoindre. Celui-ci avait l’air déterminé. Pour une nouvelle recrue, Elena s’attendait à le voir stressé ou même à ne pas le voir venir par peur.

« Salamandre, on y va. »
« On y va. »


Ost : https://www.youtube.com/watch?v=HWMO_s7-gBA

Elena monta dans la voiture, direction le nord. Il fallait qu’elle le fasse agir sans le surcharger. Il ne fallait pas qu’elle le dégoûte pour une première fois. D’après les informations qu’elle avait eues, le manoir était constitué d’un rez-de-chaussée et de deux étages. Le manoir étant supposément vide, aucune embuscade n’était possible. Il fallait juste agir rapidement pour éviter que les autres chasseurs de proies faciles ne débarquent. La pièce maîtresse était un tableau de l’artiste Botticelli, il se trouvait apparemment dans une chambre au deuxième étage. Après une bonne demi-heure de trajet, le manoir était en visuel.

« Je m’occupe du rez-de-chaussée et toi du premier étage. On se rejoindra ensuite pour finir avec le deuxième étage. Si tu rencontres des problèmes, contacte-moi et je te rejoindrai. »

Une fois ces mots dits, c’était enfin l’heure de passer à l’action. Elle jeta un regard un peu partout autour d’elle, il semblait n’y avoir personne. Son regard s’attarda sur les spots lumineux qu’émettait sûrement le Casino et qui étaient visibles dans le ciel, mais surtout par une lumière qui était allumée dans le manoir en provenance du deuxième étage. C’était sûrement les domestiques qui avaient oublié d’éteindre une lumière, ce n’était pas rare après tout. Elena était tout de même sur la défensive. Les goûts du propriétaire semblaient assez étranges à en juger par les décorations du jardin, mais bon, après avoir volé toutes sortes d’œuvres, Elena se disait que plus l’œuvre était laide, plus le bénéfice était bon.

Une fois le tour des lieux faits, il était temps de rentrer dans le manoir. Elena avait remarqué qu’il y avait quelques caméras, mal placées mais assez efficaces pour qu’on puisse se faire remarquer. Une fois introduite dans le manoir, il était temps pour elle de donner ses directives. Son partenaire semblait assez malin pour ne pas se faire voir par les caméras, mais elle préférait jouer la sûreté en allant les désactiver. Logiquement, le poste de contrôle devait se trouver quelque par au rez-de-chaussée, c’était donc à elle de s’occuper de ça.

« On se sépare ici, je vais m’occuper des caméras, je t’enverrai un signal une fois que ce sera bon. Reste discret et bonne chance. »

Une tape sur l’épaule du prof’ et elle était déjà partie. Elle avança discrètement dans les couloirs en témoignant des mauvais goûts du maître de la maison. Enfin, elle n’était pas là pour juger les goûts des logements. Une porte grise sortait du lot, elle semblait moderne contrairement aux autres. Il fallait bien tenter. Une fois la serrure crochetée, elle constata qu’il s’agissait bien de la salle de contrôle. Elle trouvait cela un peu trop facile, c’est à se demander si les locataires voulaient se faire cambrioler ; mais elle n’allait pas s’en plaindre. Elena jeta un coup d’œil sur les écrans des caméras, il n’y avait apparemment personne. Si Clarence n’y apparaissait pas, c’est qu’il était suffisamment discret pour ne pas se faire voir. Une fois les caméras désactivées, elle envoya un message à son partenaire : c’était à son tour de lui montrer ses capacités.


« Du sang sur un Botticelli » ?imw=512&imh=288&ima=fit&impolicy=Letterbox&imcolor=%23000000&letterbox=true

On the Flux:
 


Merci mes BB's:
 


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pikoru

Pikoru
Sexe : Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 10/07/2017
Âge : 22
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Calli arrête de me stalk

« Du sang sur un Botticelli » Empty
   « Du sang sur un Botticelli » EmptySam 25 Mai - 22:21

À 21h37, Clarence aperçut enfin la silhouette du manoir à travers la nuit, surplombant ce quartier de la partie nord de Sinatra. Le trajet en voiture n’avait fait cesser ni l’écoulement d’adrénaline dans ses veines ni la domination de sa détermination dans son cerveau. Il n’avait que le plan en tête, tâchant de se rappeler à la lettre de chacune des instructions de ses supérieurs. Elena gara la voiture dans une ruelle à quelques centaines de mètres de la propriété, une disposition supplémentaire pour ne pas se faire repérer malgré la facilité supposée de cette mission. Ils n’eurent aucune difficulté à pénétrer dans les jardins entourant la propriété puisqu’un repérage préalable avait permis d’expliciter un point sensible dans la clôture : un simple grillage métallique que Clarence trouva d’une paresse grossière, effort minable pour protéger un bien de cette valeur. Tant mieux pour l’Atlantide. Après une courte minute à traverser le musée des horreurs qui servait de jardin à la demeure, ils finirent par atteindre le périmètre de celle-ci. Elena se retourna vers lui pour lui souffler ses instructions.

« Je m’occupe du rez-de-chaussée et toi du premier étage. On se rejoindra ensuite pour finir avec le deuxième étage. Si tu rencontres des problèmes, contacte-moi et je te rejoindrai. »

Après un tour du propriétaire et quelques furtives manipulations, Elena parvint à ouvrir une porte donnant dans un garage collé à l’aile ouest du manoir. En plus de s’efforcer à frôler les murs, Clarence baissa instinctivement la tête pour rester anonyme face à d’éventuelles caméras de surveillance. Les portes intérieures à la maison n’étaient pas closes, ce qui parut encore une fois absurde. Une fois arrivés dans ce qui semblait être la pièce principale, les deux acolytes se séparèrent comme convenus et Clarence prit la direction des escaliers principaux. Même s’ils n’avaient pas réussi à obtenir les plans de la maison, la plupart des habitations luxueuses de Sinatra étaient construites de la même façon : utilitaires au rez-de-chaussée, chambres au premier. Clarence avait pour objectif de s’introduire dans ces chambres et de subtiliser des objets de valeur, notamment des bijoux. Il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait rapporter à la revente, mais il savait aussi qu’ils n’étaient pas seulement là pour ça : les propriétaires possédaient d’après certaines rumeurs un tableau d’une valeur inestimable.
Le parquet grinçant tira Clarence hors de ses pensées. Il se trouvait dans un couloir qui semblait sans fin, jonché de part et d’autre de multiples portes en bois toutes identiques. Il ouvrit celle lui faisant face et se retrouva nez-à-nez avec une famille de balais. Départ ironique pour son premier cambriolage. La deuxième lui apporta plus de chance puisqu’il se rentra dans une grande chambre, très peu décorée, mais avec une grande coiffeuse sur sa gauche. Il ne put s’empêcher de sourire quand il trouva dessus une boîte à bijoux et qu’il découvrit une collection de bagues à l’intérieur. Il rangea la boîte dans son gros sac, ramassa quelques colliers traînant sur un autre meuble à l’opposé de la pièce et en sortit pour continuer sa traque à l’or. Il n’avait pas de temps à perdre et il devait agir vite, en subtilisant le plus d’objets de valeur possible avant que sa partenaire le rejoigne. Il enchaîna ainsi une demi-douzaine de chambres en quelques dizaines de minutes, ramassant différentes breloques sans pour autant faire une véritable trouvaille. Alors qu’il s’apprêtait à rentrer dans la prochaine pièce, son téléphone vibra.

Bzzzzt.

Il avait oublié d’éteindre son portable. Se ressaisissant de cette erreur, il lut le message qu’il venait de recevoir :

Elena (Atlantide) 22:12 :
j’ai désac les cameras, RAS ! je fais le tour du rdc et je te rejoins :p


Tout se passait comme prévu, au grand soulagement de Clarence. Il n’était pas particulièrement fier de ce qu’il avait amassé pour l’instant, mais peu importe, il s’agissait d’un travail d’équipe et il n’opérait pas principalement par soif de gloire. Il espérait quand même trouver quelque chose d’importance dans la prochaine chambre, une dernière pierre à son édifice. En y rentrant, il remarqua une nette différence de décoration par rapport au reste de la maison. Le mobilier était plus moderne et une unique plante verte trônait même devant la fenêtre. Bien que l'installation soit surprenamment de bon goût, elle était complètement impersonnelle et le mobilier était dépossédé de tout contenu. Alors qu’il s’apprêtait à sortir, une feuille posée sur la table de chevet attira son attention.

La note de la table de chevet:
 

La manoir servait vraisemblablement de chambre d’hôtes. Sueur froide. Était-t-il possible que Elena ne soit pas au courant ? Non, l’Atlantide préparait trop bien ses coups pour se permettre une telle erreur. Afin d’effacer tout soupçon, Clarence décida d’écrire un message à sa collège : la précaution ne pouvait être qu’une vertu dans leur profession. Alors qu’il allait envoyer son message, la lumière du couloir s’alluma. Après un court instant de réflexion, il se dit qu’une professionnelle comme Elena n’aurait jamais prit un tel risque. Pris de panique, il laissa tomber son portable et se coucha d’instinct derrière le lit dans l’espoir d’être invisible depuis le cadre de la porte.

Bzzzzt

Son message s’était envoyé.



« Du sang sur un Botticelli » TVJU84A_
Merci Hanyu ♥️

« Du sang sur un Botticelli » RlRJENxx

MERCI TOUS LES COPAINS QUI M'ONT FAIT DES SIGNAS >///<:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ayano

Ayano
Sexe : Féminin Messages : 3101
Date d'inscription : 16/02/2014
Âge : 99
Localisation : Dans le lit, avec Lucy.
Emploi/loisirs : Regarder des Hanyundes.
Humeur : A la graille.

« Du sang sur un Botticelli » Empty
   « Du sang sur un Botticelli » EmptyDim 6 Oct - 16:59

Ost : https://www.youtube.com/watch?v=1yXUSunAh2s

Elena était prête à passer à l’action, elle ne s’en faisait pas vraiment pour Clarence qui avait l’air de gérer la situation pour le moment. Malgré le fait qu’elle n’avait vu personne sur les caméras elle préférait rester vigilante. En s’approchant de la porte, elle entendit quelqu’un parler. Ce n’était ni quelqu’un de l’Atlantide ni Clarence.

« Vaffanculo ! Hai detto che nulla stava rischiando ! »

Son téléphone vibra sur le même moment, c’était un message de Clarence. Apparemment nous n’étions pas seuls, comme son message et cette voix pouvaient le confirmer. Celle ci s’en doutait un peu, la personne qui lui avait vendu les infos avait l’air assez tendu et pressé de recevoir l’argent. Mais bon, elle s’en faisait plus pour le prof’ qu’elle. Des bruits de pas se rapprochaient de plus en plus de la porte, pour ne pas risquer de se faire avoir en première, elle se mit en position de tir.
L’homme continuait sa conversation, il n’avait pas l’air de comprendre ce qu’il se passait ici mais bon, Elena étant allemande, elle ne s’était pas embêtée à apprendre la langue italienne, l’anglais lui était suffisant.

Perdant patience, elle donna un coup de pied dans la porte quand l’homme posa sa main sur la poignée. Une fois celui-ci à terre, elle l’élimina d’une balle dans la tête. Elle devait rejoindre Clarence elle n’avait pas plus de temps à perdre, surtout que cette abruti n’était sûrement pas le seul locataire du manoir.

OST : https://www.youtube.com/watch?v=hZZ0MJgxjsM

Le coup de feu aurait dû alarmer Clarence, mais aussi fait sortir les rats de leur chambre. Vu l’âge de la première victime, il semblerait que le manoir ait été loué à des jeunes, sûrement un groupe d’amis qui, malheureusement, avait choisi le mauvais endroit pour des vacances. Elle avançait tout en regardant autour d’elle pour ne rater aucune personne capable de l’attaquer par derrière. Tout en gardant leur objectif principal en tête, elle devait se débarrasser des cafards du rez-de-chaussée pour pouvoir rejoindre Clarence. Elle savait qu’il avait les capacités pour se protéger toute seule, du moins c’est ce qu’elle espérait.

Après avoir fait le tour de son niveau, elle avait en tout éliminé six personnes. En ayant fait le tour des chambres elle avait également ramassé les objets de valeur non encombrant pour ne pas continuer les mains vides. Clarence n’était absolument pas en sécurité, il y avait forcément des personnes à l’étage. Les résidents auxquels elle a eu affaire n’étaient pas spécialement forts mais plutôt imprévisibles. Elle se hâta vers les escaliers. Cela prendrait trop de temps de fouiller toutes les portes pour retrouver son partenaire, elle préféra donc faire le tour des couloirs. Les lumières étant éteintes, il fallait être deux fois plus vigilant pour ne pas tomber dans un piège. Elle se trouvait déjà assez stupide de ne pas être allée vérifier que le manoir était inhabité, alors rentrer blessé de cette mission était pour elle inconcevable. Elle aperçut une silhouette dans la pénombre, la carrure n’était pas celle de Salamandre. Elle se faufila discrètement derrière lui puis le mit hors d’état de nuire. Il fallait qu’elle se dépêche pour ne pas perdre sa nouvelle recrue.


« Du sang sur un Botticelli » ?imw=512&imh=288&ima=fit&impolicy=Letterbox&imcolor=%23000000&letterbox=true

On the Flux:
 


Merci mes BB's:
 


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



« Du sang sur un Botticelli » Empty
   « Du sang sur un Botticelli » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Du sang sur un Botticelli »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» Loïs 5 : L'Apollon de Sang
» Lackey Mercedes - Soeurs de sang - Trilogie des voeux et de l'honneur T1
» [Benzoni, Juliette] Le sang des koenigsmark - Tome 2: Fils de l'Aurore
» [Robinson, Peter] Le sang à la racine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Direction One Piece 2 :: Sinatra :: Sinatra :: Nord :: Habitations et alentours-
Sauter vers: