Partagez | .
 

 V pour Vendetta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sexe : Masculin Messages : 3894
Date d'inscription : 03/08/2012
Âge : 21
Localisation : Ou tu veux
Emploi/loisirs : Menuisier Alu / PS4
Humeur : Acune

MessageSujet: V pour Vendetta   Sam 10 Juin - 23:21





Synopsis

Au 21 ème siècle dans le centre de Londres, sauvée de justesse des griffes de deux « gardiens de l’ordre » qui s’apprêtaient à la violer, Evey Hammond ne peut oublier son libérateur. Oubliant peu à peu sa peur et la prison dorée que représente la société totalitaire mise en place par le tyran Sutler, elle suivra ce défenseur d’un ordre nouveau et prendra sa place auprès de cet individu au passé trouble et aux motivations bien mystérieuses…

Adaptation cinématographique de la bande dessinée du même nom, V pour Vendetta écrite par Alan Moore et illustrée par David Lloyd parue pour le première fois en 1981 dans un mensuel indépendant « Warrior ». La publication fût interrompue par la fermeture du journal, et 5 ans plus tard un roman graphique contenant le récit intégral fut publié aux éditions DC.



"Rappelle-toi, rappelle-toi, le 5 novembre, slogan du film, fait allusion à l’attentat perpétré par un catholique, Guy Fawkes, qui tenta le 5 novembre 1605 de faire exploser le parlement anglais alors que le roi James Premier y siégeait.

 "Ce n'est pas aux peuples de craindre les gouvernements, mais aux gouvernements de craindre les peuples"...Cette phrase culte du film, résume à elle seule la pensée du personnage principal, «V» incarné par Hugo Weaving révélant toute l’ambiguïté du combattant pour la liberté. Héro ou terroriste, où situer la limite entre sa vengeance et sa soif de justice ?
 V, personnage aux motivations mystérieuses, possédant une culture avancée, n’hésitera finalement pas lui aussi à tuer et à user de destruction pour parvenir à ses fins. C’est la réflexion de fond qui semble ressortir du film, la fin justifie-t-elle les moyens ?

 On remarquera surtout la prestation de Nathalie Portman, qui loin des robes et du trône de la reine Amidala (Star Wars) s’émancipe film après film à travers des rôles toujours plus complexes nécessitants un engagements d’acteur profond, les scènes de tortures marqueront certainement notre mémoire. Il faut noter aussi la présence de John Hurt, dans le rôle de « Sutler », tyran au pouvoir, exerçant un contrôle total sur le peuple. Cet acteur suite une ascension fulgurante en 1979 grâce à un rôle qui devait marquer l’histoire du cinéma dans "Alien, le huitième passager" de Ridley Scott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 915
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 21
Localisation : A Panem... ♥
Emploi/loisirs : Chasseuse de prime

MessageSujet: Re: V pour Vendetta   Dim 11 Juin - 12:36

"Remember, remember,
The fifth of November,
The Gunpowder treason and plot;
I know of no reason
Why the Gunpowder treason
Should ever be forgot!"

V pour Vendetta est l'un de mes films préférés. J'ai beaucoup aimé cette dystopie à l'ambiance très sombre. Une tyrannie sévère avec une censure omniprésente, un contrôle strict des médias et du couvre feu. On sent que le peuple est régit par la peur.

V est un personnage très profond et mitigé, la fine ligne entre la vengeance et la justice comme ça l'a déjà été dit. J'ai beaucoup aimé le fait que ce ne soit pas un barbare ou un simple brigand qui a soif de justice. V est un personnage éduqué, cultivé qui a soif de vengeance. Il n'est pas violent dans ses propos ou dans ses manières. Il utilise des citations de classiques pour s'exprimer et tire ses idées de ces mêmes oeuvres. J'ai beaucoup aimé le contraste entre ses motivations et ses actions. Son monologue tout est "v" est du grand art, j'ai adoré ce passage !

Quant à Evie (Natalie Portman), on y voit plus qu'une jolie jeune femme qui se fait sauver par un homme et qui lui ouvre les yeux. Elle mène elle aussi son propre combat.

"Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple." C'est l'une des citations clés du film et l'une de mes préférées. C'est un peu la morale de cette histoire. Un gouvernement doit être au service du peuple et non le contraire. Le peuple est censé contrôlé le gouvernement et non l'inverse. Là est la thèse de ce film et dont je suis d'accord avec.
"Le bâtiment est un symbole, tout comme le fait de le détruire. C'est le peuple qui valorise les symboles. Isolé, un symbole est dénué de sens, mais soutenu par toute une foule, le fait de détruire un édifice peut changer le monde."

C'est donc pour moi un film très complexe et sombre mais l'un des meilleurs que j'ai vu. Je le conseille vraiment, il n'est pas à manquer !


Find your voice. And when you do, fill the damn silence



Spoiler:
 


Je t'envoûte en #6666ff
Et je vagabonde en #9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

V pour Vendetta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» V pour Vendetta
» Re: V for Vendetta (zone 1)
» Idées pour les plans de vos villages
» [Film] V pour vendetta
» V pour VENDETTA ( Urban Comics )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Direction One Piece V2 ::  :: Cinéma-