Partagez | .
 

 Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mar 30 Mai - 21:02

Banchoure everyone! Bienvenue dans mon humble temple, l'endroit où les personnages décèdent dès les premières lignes! Il s'agit de la version 2.0 du topic "Calliope a pleuré en lisant ça, cliquez!" que j'inaugure.

Ancienne présentation que j'avais pas le coeur d'effacer:
 

A force de poster des textes pour vos petits yeux curieux avides de mots (même si y'a que Hanyu), j'ai dépassé le nombre de caractère alors aujourd'hui le topic fait peau neuve avec son nouveau nom mahaa mahahaha "Le monde merveilleux du Wonderfulisme" ou "Le Temple du Wonderfulisme" comme tu veux, disons que c'est la version virtuelle de mon humble autel qui prône le message "Amour, Paix et Poulet Grillé" featuring Izana Fire Emblem Fates Héritage. Maintenant mon topic il est tout beau tout propre pour une lecture optimale directement sur mon One Drive!

Et si ça s'affiche pas, un petit refresh et ça repart et la vie c'est génial! Et c'est bien pour ça que mes persos crèvent. Parce que sinon, pas d'histoire. (Je dec) Et bon après, moi je pose ça là, t'aimes ou t'aimes pas, les goûts let les couleurs, la mayonnaise elle prend ou elle prend pas.

Par contre, écrire c'est vraiment important pour moi alors que tu sois de forum ou de passage, je te saurais gré de ne pas copier ou t'en servir à des fins personnelles (sans me demander du moins). Merci bien pour ton respect et ta compréhension, enjoy ta lecture chéri. Et oui j'écris en rose et en gros pour que ce soit bien visible parce que j'en ai rien à foutre, ce qui signifie aussi que si tu passes à l'acte, tu es réellement un sombre enculé. <3

Petit Sommaire:
 

Texte que j'ai soumis au concours littéraire du lycée. Un peu le premier texte dont je sois vraiment fière... Est-ce que je dis ça parce que j'ai gagné? Peut-être... Mais pas que. Parce que c'est ma chair, mon sang et le fruit de plusieurs nuits blanches. (Bon ok, c'était jusqu'à 3h du mat' mais bon. Ca passe?):
 

Celui-ci est un peu spécial. J'ai fait ce texte morceau par morceau et que selon l'assemblage, l'effet n'est probablement pas le même et c'est bien mon petit préféré hufufu. Il s'agit d'une histoire d'amour... Mais qui commence par la fin.:
 

Alors, ce texte est moins bien que les autres mais je le pose ici. En fait c'est une idée de prologue de roman mais je le jette à la poubelle. Voilà. Mais je voudrais bien avoir des avis pour savoir s'il demeure exploitable littérairement on va dire. Ouais allez dis-moi ce que tu ressens en lisant toussa toussa, viens on est bien.:
 

Bon, alors il s'agit de la suite immédiate du texte précédent et la moitié du texte en est encore à son premier jet. (Il n'est même pas vraiment tout à fait fini, d'ailleurs mais je cherche encore comment l'achever.) En suivant l'autre prologue, ce texte constitue en fait le chapitre 4. Et donc, première fois que je présente un texte pas encore vraiment abouti, mais je le rechangerai quand ce sera le cas. En fait ça fait une heure que je me dis que j'ai bientôt fini, mais je trouve pas encore comment conclure ce chapitre donc voili voilou. Ca m'aiderait bien de savoir quelles informations du textes ressortent le plus à la lecture par contre.:
 

A lire si tu as lu les deux précédents. Ou bien lis plutôt juste celui-là. Les 3 sont en phase de travail expérimental et lui est le plus abouti. En ce qui concerne le feeling t les structures, j'aurais préféré q'on ait Texte 4 puis 5. Mais j'arrivais mieux à avancer e mélangeant les deux finalement. Ou plutôt en faisant un sandwich. Du coup, bah... Bon appétit!:
 

Cette fois, un petit texte en Anglais avec lequel je participe également au concours littéraire du lycée de cette année alors si t'es allergique à cette langue, ne clique pas ou tu auras des boutons.:
 

Petite histoire courte. Sans titre de base. Mais je viens de la nommer "L'Histoire du soir du connard sortie du plus profond de mon cul" (métaphore désignant mes dossiers et même mon imagination tout ça tout ça) juste pour le contexte. Alors oui si t'as lu les descriptions des textes, le premier dont j'aie été vraiment fière était "L'Inconnue". Eh bien celui-là vient avant, donc peut-être qu'au niveau de l'ambiance, ce sera un peu similaire. Et le titre, bah c'est que je l'ai écrit juste comme ça en mode claquement de doigts osef parce qu'une certaine personne voulait bien que je lui raconte une histoire mais en fait c'était un connard et que concrètement, ce texte est tellement court et inabouti à mes yeux que je vais pas lui trouver un titre digne de ce nom. Oui, je suis cruelle avec mes propres écrits. Aussi parce qu'il témoigne d'une période de pur manque de confiance en soi qui a fait que je me suis amourachée de cet abruti fini. Mais voilà, si tu l'apprécies, bah ça va.:
 

/!\ Attention. Ce texte est catégorisé -18. #ScèneExplicite. /!\
Angoisse. Fruit d'une période d'inquiétude et de doutes et de peurs. Ouais ça me démangeait de l'écrire la nuit dernière. J'écris rarement sur un coup de tête en plus. Surtout que même si c'est un peu sombre, j'ai jamais utilisé un registre -18 explicite comme je l'ai fait là malgré ma perversité à toute épreuve.:
 

Je suis pas habituée à faire ça. Mais hier, j'ai écrit un poème.:
 

Ce qui se passe quand tu te fais chier et qu'il n'y a personne sur la CB.:
 





Dernière édition par Irisia le Dim 10 Juin - 22:28, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 7 Juin - 13:37

Je suis révoltée que personne n'ait commenté ton topic avant moi... En ce qui me concerne, je ne l'ai pas vu passer jusqu'à aujourd'hui, alors me voici, une semaine après, et je m'en excuse.
Je suis révoltée, parce que ce que tu écris est remarquable, vraiment. Pour tout t'avouer, je n'ai rien à redire dessus. Et c'est assez rare que j'en arrive à cette conclusion-là. Et tu devrais avoir des retours sur tes écrits, ils valent vraiment le détour.
Je ne me prétends pas critique littéraire, bien que tout le monde puisse l'être à sa manière, mais j'ai déjà donné mon avis sur plusieurs extraits d'autres membres, en ayant émis quelques remarques.
Mais là... Je ne sais même pas quoi dire.

D'une manière générale, ta façon d'écrire est émouvante. J'ai été captivée du début à la fin. Je ressens ce que le héros ressent. Pour moi, c'est l'une des qualités les plus importantes dans l'écriture : arriver à comprendre les émotions des personnages. Et là, c'est le cas.
Un détail (qui n'en est pas un) extrêmement important : tu ne fais pas de de fautes d'orthographe. Et même mieux : tu manies la langue française remarquablement bien. Le jeu des temps qui s'entremêlent, parfois dans une même phrase, c'est beau. Je pense notamment à cette phrase :
Irisia a écrit:
Je tremblais, puis serrais mon blouson d’une main ferme et lorsque je relâchai mon emprise, j’avançais de quelques pas puis je reprenais de plus belle ; cette idée m’éprouvait-elle encore autant ? Il ne me restait plus rien en ce monde, alors j’avais choisi de partir.

Le jonglage entre imparfait et passé simple, avec une pointe de passé composé, c'est brillant.
C'est tellement agréable de lire quelqu'un qui écrit aussi bien. D'ailleurs, ta façon d'écrire ressemble un peu à la mienne.

Je trouve que le récit à la première personne te va très bien. C'est un choix qui peut être risqué, car il s'agit de réussir à raconter une histoire d'un point de vue personnel, mais aussi détaché. Mettre une partie de soi-même, tout en créant un personnage unique.

Je vais m'attarder sur le second texte, qui vient totalement de toi.
D'abord, l'histoire est magnifique. J'adore le concept de l'auteur qui écrit la vie du personnage. C'est un scénario audacieux, parce que ça demande d'écrire pour le récit et pour l'auteur dans le récit. Je sais pas si ce que je dis est clair, mais c'est subtil.
J'aime le personnage principal, son cheminement de pensée, à quel point son esprit vagabonde et explore. J'aime la façon dont tu as fait ressortir ses réflexions, ses découvertes. J'aime aussi son évolution en tant que personne, en fonction de ce qu'elle vit.
D'un point de vue purement littéraire, ton texte est riche, à la fois dans le fond et dans la forme. Le vocabulaire est varié, les figures de style sont très bien employées et à bon escient.
A aucun moment je ne me suis ennuyée ou ai trouvé que le récit perdait en vigueur. Tout se suit, fluidement, sans coupure, on ne trébuche pas dans la lecture. On a vraiment envie de savoir, de voir, la suite. Moi, j'ai vraiment réussi à visualiser le récit. Les couleurs, les senteurs, tout. Comme si j'y étais.
Tu as réussi à mettre des émotions brutes dans ton récit, des émotions qu'on se prend de plein fouet, qui nous étouffent. On est heureux, triste, révolté, avec cette femme. Ton personnage est le lecteur, et toi aussi, tu es le lecteur. Tu as mis une part de toi qu'on ressent vraiment, à la fois dans le personnage, et dans le récit en lui-même. Il y a une part de toi partout autour de l'héroïne : dans l'histoire, l'environnement, et aussi dans Gabriel.

Je vais m'arrêter là. En tout cas, je te souhaite de réaliser ton rêve. Je sens que tu as encore beaucoup de choses à dire dans tes récits. Et j'espère que tu nous feras découvrir un peu plus ton univers.



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 7 Juin - 19:21

Une réponse! :o
Alors tout d'abord merci parce que ça fait vraiment plaisir de savoir que ce que j'écris peut plaire! Et d'avoir un retour comme ça aussi >w<
Franchement, je suis bien contente que ce que je voulais faire passer se soit fait ressentir :)
Et un grand merci pour l'attention que tu as portée à mes écrits héhé ca me touche! :D



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 7 Juin - 20:28

C'est avec plaisir, vraiment, j'ai passé un super moment à lire ce que tu as créé ^^



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 1069
Date d'inscription : 28/04/2015
Âge : 21
Localisation : Dans un Kebab. Salade. Rubis. Oignon.
Emploi/loisirs : Courir après Rubis
Humeur : Plonge dans les ténèbres avec moi.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 2 Aoû - 15:53

un titre ? "Calliope a pleuré en lisant ça ! LCliquez ! Lisez ! " ( kdo bb)

Bon j'ai lu le deuxième truc je lirai le prochain.. un jour (#flemme)

alors ne t'attends pas un truc constructif je suis pas douée, tu peux carrément ne pas prendre mon avis en compte
moi par contre j'ai du mal à lire, quand les phrases sont un peu longues et que je suis sur ordi aussi mais j'ai pas lâché
donc j'ai compris à la fin que Gabriel c'était l'auteur mais j'avais capté au milieu qu'elle parlait avec l'auteur bref je me comprends
C'est bien écrit, à chaque fois ça me touchait, ça m'affectait et même si on savait la fin, on savait le dénouement ça m'a quand même choqué je m'attends à une fin sec mais là c'était net et sec
je sais pas dire mon avis du coup je m'arrête

continue bb

et stp une fin heureuse
les histoires comme ça ça me rend triste


RUBIS DOMINERA DOP !



+ ON EST LE MEILLEUR DUO MOI ET MIRA


Parce que sans elle, La Team Pupute n'existera pas ♥ :
 

Quand des PNA te font des petits cadeaux hihi:
 


Je te charme en #CC0000.
Et je fais des ravages en #FF00FF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Www.frontnational.com
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 2 Aoû - 16:39

Et voilà, j'ai fait un petit update avec le texte suivant. Oh? Mais y'en a deux? Oh? mais en fait c'est le même avec des structures différentes? Bref, je vous laisse le découvrir en temps voulu.

Et merci Calliope pour m'avoir lue, ça fait plaisir ^^
Tout ce qui m'importe, c'est que mes lecteurs puissent s'imprégner de l'ambiance et visiblement j'ai réussi donc je suis contente owo



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Jeu 3 Aoû - 22:41

Je reviens ici pour donner mon commentaire sur tes nouveaux textes.

Personnellement, j'ai vraiment senti la différence de caractère entre les deux amants. Elle me paraît chaleureuse, douce et aimante. Lui semble courageux, aventurier, mais très présent tout de même. Ces deux personnages se complètent vraiment.
Leur histoire est touchante. Le fait qu'ils se soient retrouvés après avoir vécu une vie bien remplie, est émouvant. Bien que j'aie déjà vu ce genre de scénario dans des séries ou autres, il ne me semble pas déjà-vu, au contraire : je le trouve plutôt original, avec ta façon de le raconter et de le décrire. C'est un bon point, je trouve.
Encore une fois, j'ai beaucoup aimé le récit à la première personne (il aurait été difficile et un peu perturbant de faire autrement, de toute manière), et en parallèle tu as réussi à faire ressortir le caractère des deux personnages l'un indépendamment de l'autre, et c'est très bien.
Concernant l'ambiance, on sent vraiment l'influence de BANNERS dans tes écrits. J'aime particulièrement le fait de s'inspirer d'un groupe ou d'une chanson pour écrire, on a presque l'impression d'en entendre un écho en se plongeant dans la lecture. Sinon, j'ai vraiment ressenti un calme apaisant en lisant tout ça, comme si moi-même j'étais sur la plage un soir d'été. C'était vraiment agréable de ressentir quelque chose de si relaxant.

Pour le premier texte, on comprend qui parle et je trouve ça vraiment fluide et maîtrisé, je ne sais pas si c'est ton premier essai mais c'est réussi. Le fait que tu aies aligné à gauche ou à droite selon le personnage aide visuellement, je pense que c'est un détail important qui a son utilité. De mon point de vue, ton objectif est atteint.

Le seul reproche que je pourrais faire, serait celui-ci :
Irisia a écrit:
Et tu sais, pourquoi je t'aime? Parce que tu es la personne qui me comprend le mieux. Et tu sais, pourquoi je t'aime? Parce que tu es capable de partir avec moi tout en me maintenant le pied à terre. Tu sais, pourquoi je t'aime? Parce que ton empathie ne connaît aucune limite. Tu aides toujours les gens à porter leur fardeau, c'est bien une chose que j'admire chez toi. Tu sais, pourquoi je t'aime? Ton sourire, et les courbures de ton visage m'ont toujours réchauffé le cœur. Et tu sais, parce que je t'aime? Je n'ai jamais supporté de te voir souffrir. Et tu sais, parce que je t'aime? Je serais allée jusqu'au bout du monde si tu me le demandais. Et tu sais, parce que je t'aime? J'aurais fait tous les sacrifices du monde pour ton bonheur.

J'aime la répétition, je l'utilise moi-même très (voire trop) souvent, mais là je trouve ça un peu trop lourd. Peut-être pourrais-tu grouper plusieurs phrases pour éviter d'avoir "Et tu sais, pourquoi/parce que je t'aime ?" trop de fois. Après, c'est juste mon avis, mais je trouve que, lorsque la répétition est trop exploitée, le passage perd de son intensité, et devient un peu lassant.

Au final, je ne saurais pas te dire quelle version je préfère. Dans la première version, l'avantage est qu'on a les deux points de vue en vis-à-vis selon les différentes étapes de leurs vies. De ce fait, il est plus facile de comparer leur façon de voir les choses, parce qu'ils ont le même cheminement de pensée et abordent les mêmes sujets. Et la seconde version, elle, permet de mieux s'immiscer dans l'esprit de chaque personnage puisque tous deux ont un monologue. Vu qu'il n'y a aucune coupure (bien que, dans ton cas, la coupure après chaque paragraphe ne soit pas du tout déstabilisante), on a le temps de bien cerner et visualiser chaque personnage. Après, comme je l'ai dit, j'ai réussi à me mettre dans la peau des deux amants en lisant le premier texte, donc bon.

Sinon, comme la dernière fois, tu manies vraiment bien la langue et il n'y a aucune faute d'orthographe, et tu utilises même des tournures de phrase qui rendent le récit plus esthétique et plus "adulte". Donc, bravo, encore une fois !



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Jeu 3 Aoû - 23:07

Ah, j'attendais ton commentaire! :3
Visiblement, j'ai atteint mon objectif (Je suis contente) au niveau ambiance et émotionnel o/

En ce qui concerne le texte, donc, j'avais écrit morceau par morceau (Le tout début du texte jusqu'à l'annonce du "film" puis le début de la partie du personnage masculin jusqu'à l'évocation de la promesse de ne pas pleurer et enfin, l'intégralité de l'histoire de la femme puis celle de l'homme). Après cela, il a fallu tout assembler. D'abord sous forme de monologues distincts mais je voulais faire ressortir l'aspect de complémentarité entre les deux donc à ce moment-là, j'avais effectué un petit découpage et montré les deux textes autour de moi pour voir si c'était assez clair. J'avais une amie qui s'y perdait, une autre qui visiblement avait réussi à s'y retrouver et enfin, une qui m'a donné le conseil sur l'alignement des textes. Et donc, ça me montre que c'était bel et bien une excellente idée ^^

Pour la répétition, c'était une structure que je voulais vraiment utiliser owo et j'aurais pu continuer encore hufufu mais je m'étais dit "ouais, non, on va arrêter là" et apparemment c'est trop encore x) JE peux certainement la diminuer, à voir ^^

Et du coup, je te remercie encore pour tes avis détaillés, ils sont très riches, j'aime omeugeu. Merci de t'attarder comme ça sur les textes, ça fait vraiment plaisir. Pour moi, tu fais déjà partie de mes top-lectrices <3



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 4 Aoû - 0:03

Je vois, c'était un processus assez compliqué du coup ! Et même en écrivant tout ça dans le désordre t'as réussi à tout rendre logique et fluide, bravo !
Après, je pense que ça dépend vraiment de la façon dont le lecteur lit. Certaines personnes ont du mal à garder le fil ou à se concentrer sur plusieurs choses en même temps. Donc, le principe des deux personnages mélangés peut être confus. Moi, ça me va, j'aime bien ce principe, et j'arrive à bien me concentrer.

Pour ce qui est de la répétition, elle est bien choisie, ça colle au personnage et ça rajoute un ornement au récit. Comme je t'ai dit, c'est mon point de vue, l'important c'est que ça te plaise et si, pour toi, c'est la longueur adéquate, laisse-le ! C'est ton récit, après tout.

En tout cas c'est toujours un plaisir de lire ce que tu écris, j'espère que tu mettras souvent ton topic à jour <3



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 1069
Date d'inscription : 28/04/2015
Âge : 21
Localisation : Dans un Kebab. Salade. Rubis. Oignon.
Emploi/loisirs : Courir après Rubis
Humeur : Plonge dans les ténèbres avec moi.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 4 Aoû - 15:50

alors moi j'ai lu que le premier des deux, ( j'ai essayé mais j'aime pas lire un texte que j'ai déjà sous différente forme -jsé ça se fait pas mais ça me stressait- )

alors alors c'est beau, c'était émouvant, ( moi je donne les critiques émotionnelles et Hany les critiques techniques hihi ) mais cette fois-ci j'étais pas triste, même si la mort était annoncée dès les début.

Franchement on voit quand l'homme parle ( bon moi j'ai capté après deux trois phrases mais jsuis un cas) fallait pas de deuxième version, la première suffit amplement si tu veux savoir mon avis
j'aime comment t'as écrit  c'est fluide et je me pose pas de question comme " hein de quoi elle parle ? Vas-y elle fait quoi maintenant "  ça passe crème comme on dit chez nous
mais Hany a raison sur un truc, le " pourquoi ? Parce que je t'aime " est trop long ou too much, faudrait que tu coupes un peu ou que tu changes comme tu veux, mais j'ai perdu le fil avec ça

mais le truc que j'aime bien chez toi  c'est que t'arrives à me surprendre, moi je m'attendais à des petits gosses qui ont grandis ensemble et paf mariage etc ( bon ok c'est rose, mais j'ai eu cette impression keuwa ) et que  non ça s'est pas passé comme ça. I like I like

et j'étais heureuse un peu quand ils ont vécu ensemble après le divorce, je me suis dit Oh yeah, we wait it même si avant la fin on sentait le suicide du mec mais bon
Qui fera pas la même chose à sa place j'ai envie de dire

continue Irisia, c'est bô, tu fais ressentir des émotions à travers tes textes et ça It's good (heureusement Hany est là pour une critique digne de prof sinon j'était dans la mierda)


RUBIS DOMINERA DOP !



+ ON EST LE MEILLEUR DUO MOI ET MIRA


Parce que sans elle, La Team Pupute n'existera pas ♥ :
 

Quand des PNA te font des petits cadeaux hihi:
 


Je te charme en #CC0000.
Et je fais des ravages en #FF00FF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Www.frontnational.com
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 4 Aoû - 17:34

Merci pour ton intervention et tes encouragements Calli'! (Keur ♥) Et t'en fais pas, le premier texte suffit ^^

J'aime trop la manière comment tu parles de tes impressions, juste comme ça te vient (ne change pas ça, c'est un plaisir de les lire)

Et pour ce qui est de la répétition, pour le moment, j'ai modifié légèrement. De toute manière, y'avait le début de cette partie qui me gênait un peu, c'était confus itou. Ca fait plusieurs jours que je lis le texte à l'oral (et en bouche c'était pas toujours super, cet endroit là) => Ne pas mettre cette phrase dans un autre contexte.
Et quand ça sonnera enfin mieux, j'y toucherai plus hufufu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 1069
Date d'inscription : 28/04/2015
Âge : 21
Localisation : Dans un Kebab. Salade. Rubis. Oignon.
Emploi/loisirs : Courir après Rubis
Humeur : Plonge dans les ténèbres avec moi.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 4 Aoû - 20:06

De rien bb avrc plaisir jtm ❤

Ah non mais genre les critiques techniques il te faut un plan intro parties conclu ALORS QUE MOI cest direct je dis directe ce que je pense sans classer


Tinquiete bb on sait que tu fais du bon travail
Vasy see you pour le prochain texte bb ❤


RUBIS DOMINERA DOP !



+ ON EST LE MEILLEUR DUO MOI ET MIRA


Parce que sans elle, La Team Pupute n'existera pas ♥ :
 

Quand des PNA te font des petits cadeaux hihi:
 


Je te charme en #CC0000.
Et je fais des ravages en #FF00FF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Www.frontnational.com
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Dim 10 Déc - 1:27

Oh mon dieu Iri a update un autre texte dépressif. J'attends les avis, si mes anciens lecteurs sont déçus, c'est plus que normal, hein. Je suis à peine satisfaite dece texte. Cependant, je songe à éventuellement le réexploiter mais bref vous avez compris.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Jeu 8 Mar - 18:15

Voici que je commente ton dernier texte très en retard (je me disais bien que j'avais laissé passer un de tes écrits, honte à moi).

Alors alors alors. Que dire de cet extrait ?

Il est beaucoup plus court que ce que tu postes d'habitude. Ca n'est pas une mauvaise chose bien sûr. Le format s'y prête, le sujet aussi.

Comme je l'ai déjà dit dans un autre commentaire, j'aime énormément la façon dont tu jongles avec les temps. Dans ce texte, on a du présent, du passé composé, de l'imparfait qui se mêlent dans un même espace, dans une même réflexion. Comme d'habitude, je trouve ça très bien manié.

Concernant le contenu, j'ai aimé le fait qu'on retrouve trois états d'esprit différents dans les trois principaux paragraphes. D'abord, la résignation, on pourrait dire, mêlée à de la prise de conscience de ce qui se passe. On a du flou, bien sûr, mais le personnage semble tout de même lucide. Ensuite, il se ravise, et veut se battre pour vivre. Il se rappelle de ce pourquoi il est vivant, de ce qui compte pour lui, en même temps qu'il constate ce qui est en train de lui arriver. Enfin, il se voit dans l'obligation d'abandonner le combat. Il n'a plus d'armes, son esprit est fort mais son corps ne l'est plus. Il se pose des questions avant de partir.

Tout au long de l'extrait, il décrit lui-même ce qui lui arrive, je trouve ça intéressant comme point de vue. Il le décrit au présent, d'ailleurs. C'est aussi un choix intéressant. Il a quand même conscience de ce qui se passe autour de lui, aussi, malgré la sentence de la mort qui se rapproche.

Les jeux de couleurs et de lumière m'ont beaucoup parlé. C'est quelque chose que j'aime beaucoup dans les descriptions, j'arrive à facilement me visualiser ce genre de scène, et les émotions qui s'y rattachent.

Ce que je pourrais reprocher, en revanche, c'est la fin un peu brutale du texte. Certes, la mort, c'est brutal. Mais par rapport au reste de l'extrait, qui était plutôt progressif et lent, là tout s'arrête un peu brusquement. Le "Adieu", notamment, est un mot fort, sans équivoque, brut et froid. Je ne sais pas, je l'ai trouvé un peu "déplacé" par rapport au reste. Peut-être que c'était voulu, mais je pense que tu aurais pu finir sur "Je m'en vais tout oublier", ou faire une phrase plus longue à la fin, voire même avec des points de suspension, pour symboliser le dernier souffle.
Comme je t'ai dit, le texte est assez court, tu pourrais même rajouter un peu de matière, plus de réflexions de la part du personnage pour bien trancher avec ce qu'il ressent à l'arrivée de la mort, la progression de son corps qui lâche. Pour montrer, par exemple, que son esprit divague en même temps qu'il sent la fin arriver. Moi, j'aurais rajouté un moment de flottement avant qu'il décide de vivre. Comme une sorte de béatitude, je sais pas si je me fais comprendre. Comme s'il ne réalisait pas vraiment ce qui se passait, et que ses pensées voyagaient vers des souvenirs plus heureux. On avait un peu ce flottement dans le premier paragraphe, il serait intéressant de l'exploiter je pense. Après, ça n'est que mon avis.

Enfin bref, encore une fois, c'est un très beau texte, ce qui ne m'étonne pas de toi. C'est un texte déprimant, mais en même temps très beau.



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Jeu 8 Mar - 18:49

Bon, je t'ai déjà répondu vite fait sur la CB mais voilà, ce que j'ai pas dit (pourtant la base) encore merci pour tes lectures détaillées et tout, ça fait plaisir et pis voilà j'ai pris en compte ce que tu dis pour des retouches éventuelles. Ce que j'ai pas dit, c'est que finalement, je le garde en tant que prologue parce que je recycle ce personnage pour le rendre intéressant mdr alors qu'en vrai tout tournait autour de lui et au fond il servait à que dalle. Et bref, pour ce qui était du adieu, je pensais plus à un Sayonara mais le mot en français agresse les yeux et les oreilles, c'est comme ça xD

Et comme promis:
Cette fois, un petit texte en Anglais alors si t'es allergique à cette langue, ne clique pas ou tu auras des boutons.:
 

Bon, alors la moitié du texte en est encore à son premier jet. En suivant l'autre prologue, ce texte constitue en fait le chapitre 4. Et donc, première fois que je présente un texte pas encore vraiment abouti, mais je le rechangerai quand ce sera le cas. En fait ça fait une heure que je me dis que j'ai bientôt fini, mais je trouve pas encore comment conclure ce chapitre donc voili voilou. Ca m'aiderait bien de savoir quelles informations du textes ressortent le plus à la lecture par contre.:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Masculin Messages : 4676
Date d'inscription : 01/07/2016
Âge : 19
Localisation : Dans le pays des merveilles avec Alice
Emploi/loisirs : /
Humeur : Calliope la plus belle ♥

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Sam 10 Mar - 16:52

Alors je commente au fur et à mesure de ma lecture, donc mes commentaires sont à prendre dans le sens de la lecture. Et n'en doute pas, je commence pas le début, la majuscule et termine par le point, la fin.
Je préviens, je lis ton deuxième texte. J'en suis au début. On sent l'émotion qui passe, vient, nous entoure, nous caline, nous émeut. On sent la lettre d'amour. On sait qu'il y a quelque chose à dire mais on sent aussi que quelque chose va pas. En dehors de la mort de la personne, on sent un autre problème.
On connait la mort, on la devine mais non. Il y a quelque chose derrière.

En plus elle fait attendre son public, elle va détourner le regard de la scène en reportant l'attention sur un autre narrateur, ou alors je me trompe? Ralala. Fais patienter, tiens en haleine ton public. En soi c'est beau, ça parle d'amour, de jeunesse, d’innocence, de tendresse.
D'ailleurs belle idée les changements de structure même si j'ai dû me relire pour voir si j'avais bien compris au premier coup d'oeil. De belles histoires, ça continue. Envoute nous mais on sent que ca va pas.

On remarque d'ailleurs plein de détails mais aucune notion de temps. Une histoire intemporelle du XIXème au XXIème siècle, une histoire sans début et sans fin en soi.

Enfin on voit ce qui me chagrinait, me perturbait. Un amour impossible, ou plutôt jamais accompli. Une histoire où Roméo et Juliette se sont croisés mais n'ont pas passé le pas. Un Roméo explorateur d'une faim insatiable à trouver une certaine paix, et une Juliette tranquille cherchant la stabilité.

Le récit avance et on voit où il nous amène. Le bonheur de Juliette pour le malheur du remplaçant de Roméo, le divorce. Un sujet fort et actuel, y voit-on un indice de temps?

Mais cette interrogation est futile. On voit déjà la fin de cette aventure. Un amour d'une vie, unique en son genre et pourtant bien connu. Un idéal pour les uns, un existant pour d'autres. On se sent appliquer dans le récit. Non triste, mais plutôt admiratif face à cette amour de toujours, un amour d'une vie. Dans une société où celui-ci est de plus en plus éphémère, on en est presque jaloux. Que dire... Le récit nous transporte. On se prend pour Juliette ou Roméo. On se sent loin de nous et proche d'eux, à voyager en Australie, en Chine,... et pourtant on se sent loin aussi. Tant de vides, tant de questions me restent en bouche, je veux savoir. Je dirais pas que je veux une suite mais je veux savoir...
C'est bien écrit, la ponctuation est là, le récit est structuré tout en ne l'étant pas. C'est ça le jeu. Deux lettres d'amour, deux testaments destinés à leur amour. Juste un mot, merci.





Merci Hanyu, Whity et Larmounette. ♥️

Merci à toi bel inconnu !!! Ma plus belle signature !!!

Cadeau:
 

Larme :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.anime-planet.com/users/Chapelier/anime
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Sam 10 Mar - 17:40

Merci à toi pour ta lecture et ton commentaire bien fourni plein de bon feeling tout ça tout ça ;)
Contente que tu as apprécié ta lecture. Aujourd'hui, Roméo et Juliette sont ensemble et heureux pour toujours dans un autre monde

Et de base du coup pour le texte que tu as lu, j'avais écrit les deux parties l'une après l'autre et j'ai refait un petit patchwork émotionnel découpage toussa toussa parce que je préférais mettre en valeur cet aspect de complémentarité en mode "Elle lui dit je t'aime tintintin.... sa réponse...!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Dim 20 Mai - 11:33

Bon alors, j'ai publié un nouveau texte: Angoisse.
Je me demande s'il est pas un peu fouillis. C'est un des effets recherchés mais bon, je veux dire si vous comprenez rien, y'a un problème. Enfin je veux dire, si c'est trop confus quoi.

Et sinon, bah n'hésitez pas à passer lire Rien. (J'avais pas fait d'annonce comme ça pour sa publi. Je croyais, mais visiblement non du coup bah jle fais maintenant.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 25 Mai - 20:21

Et ouais une autre annonce en seulement 5 jours.

Ouais, j'ai écrit un poème hier soir. Du coup jl'ai mis là. Je veux bien des retours, parce que les vers, c'est vraiment pas mon délire. Normalement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 3934
Date d'inscription : 26/07/2012
Âge : 18
Localisation : Kaer Morhen
Emploi/loisirs : Séries, films et thé à la menthe
Humeur : Un peu d'thé ?

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Jeu 31 Mai - 21:34

Hello ! Alors je viens d'en lire quelques uns et voici mon avis, bien sûr je ne prétends pas être spécialiste en écriture mais j'aime lire et je sais que l'avis des lecteurs est très important pour l'écrivain, surtout lorsque celle-ci a le courage de publier ses textes aux yeux de tous !

Ps 1 :Je tiens à préciser que je vais parler d'abord du dernier texte en remontant jusqu'au premier (le meilleur pour la fin comme on dit !) Par contre, je n'ai pas encore eu le temps de tout lire, le dernier pour aujourd'hui sera le texte Rien, je lirai les autres ce week end ;)

Ps 2 : Je n'ai pas lu l'avis des autres membres qui avaient posté avant moi pour ne pas être influencer ;)

Donc d'abord le poème, je dois avouer que j'en lis pas souvent mais j'ai bien aimé la subtilité de ton poème, il est mystique, touchant et vraiment beau. Je ne m'y connais pas assez pour donner un avis plus détaillé mais tu te débrouilles bien, tu en écris souvent des poèmes ? En tout cas j'espère que tu continueras ! ♥️_♥️

Après, le texte Angoisse. Il va crescendo, au début c'est plutôt doux et ensuite ça grimpe vite, le rythme s'accélère, les phrases se raccourcissent, on sent bien les émotions que tu as essayé de faire ressentir aux lecteurs. Et puis après ça se relâche et les phrases s'allongent. Je trouve que les effets que tu as mis dans ton texte sont vraiment bien réussis. Je crois que c'est un de mes préférés :D

Ensuite, le texte avec un nom bizarre xD C'est une ambiance particulière, on se croirait dans un rêve tellement le déroulement de cette petite histoire est imprévue xD C'est court, bien écrit et j'ai bien aimé aussi !

Pour le texte en anglais je suis bluffée ! T'as un putain de bon niveau *-* Tu le parles souvent ? En tout cas j'ai bien aimé aussi ! L'histoire de ce texte est assez sombre mais très prenante du début à la fin.

Ensuite, pour le texte Rien. Ce texte parle un peu de tout, tu arrives à décrire des sensations avec des mots à la fois simples mais terriblement précis. J'admire vraiment ce talent, on prend beaucoup de plaisir à te lire, à se visualiser les événements et à ressentir aussi, c'est important. C'est assez étrange à lire mais j'aime bien cet univers que tu transpose, que tu crée au fur et à mesure. Je le trouve fascinant, il a pleins de facettes différentes mais similaires à la fois


Pour conclure, je n'ai quasiment rien à redire. Tu as une plume très subtile, très fluide. On ne s'ennuie absolument pas devant et le plus important je trouve c'est qu'en te lisant on ressent quelque chose, que ce soit l'envie d'en savoir plus, la compassion ou la surprise. C'est un univers prenant, mystérieux dont on ne sait jamais à quoi s'attendre quand on te lit.
Donc je tenais à te remercier, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu des textes aussi distingués, aussi beaux. Merci ♥️

Ps 1 : Est ce que tu as comme projet d'écrire un roman ou une histoire qui se suive ? Ou est-ce que tu préfères écrire des textes au gré de tes envies, sans forcément qu'il y ait de suite ? (sachant que les deux sont tout aussi honorables)

Ps 2 : Depuis combien de temps écris-tu ?

Une chose est sûre, je te souhaite sincèrement de continuer à écrire longtemps !



           
In the mood for love
Feelings can creep up juste like that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Ven 1 Juin - 2:07

Houlàlà ça c'est le genre de réponses qui me fait rêver! Tout d'abord, merci à toi pour avoir accordé ton temps à cette lecture et je vais me faire un plaisir de répondre hihihi. Par contre, c'est pas très commun de commencer par la fin x) m'enfin bref.

Le Poème:
 

Angoisse:
 

L'Histoire du soir du connard sortie du plus profond de mon cul:
 

Before I drown:
 

Rien.:
 

Réponse au ps1. Tu es vraiment fan des ps dis donc :
 

Réponse au ps2:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Masculin Messages : 7180
Date d'inscription : 30/05/2012
Âge : 20
Localisation : Mitakihara
Emploi/loisirs : Affronter tout type de dresseur.
Humeur : Hawnlesque

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Sam 7 Juil - 2:06

Franchement je comprends la différence de niveau entre mes Histoire DOP et ce que tu écris... Ce que tu arrives à créer c'est une ambiance vraiment propre à la situation. Genre vraiment en 2 - 3 lignes j'étais à fond dans le texte, j'entendais même plus mon OST Kakegurui Breathtaking... Sérieux tu es ultra talentueuse, j'en serai jaloux ;3




Arigato DOP-sama :
 


20 HAWN ! Merci :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 922
Date d'inscription : 04/08/2016
Âge : 21
Localisation : Chez Lucy
Emploi/loisirs : Non.
Humeur : J'aime pas les gens.

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Sam 7 Juil - 12:50

Voilà enfin ma réponse ! J’avais vraiment beaucoup de textes à lire.

Donc. Pour remettre dans le contexte, je m’étais arrêtée à « Le soupir d’une nuit d’Octobre ». J’ai tout lu dans l’ordre, j’ai donc constaté après coup que tu avais fusionné ce dernier avec « Rien » en y modifiant ou ajoutant quelques informations.

Je trouve ça très bien réussi, d’ailleurs. Fusionner deux extraits qui, bien que liés, soient assez différents l’un de l’autre, c’est difficile selon moi. Mais, toi qui n’avais pas d’avis dessus et qui ne savais pas quoi en faire, tu as fini par l’embellir et l’intégrer à quelque chose de plus grand.

En ce qui concerne la version finale, je pense que c’est la première fois que j’ai du mal à me faire un avis dessus. Non pas que je n’aime pas, loin de là, mais… C’était étrange de le lire. Comme si je ne pouvais pas vraiment l’analyser. Je pense que c’est parce que la situation évolue beaucoup et de manière soudaine. Ces changements sont bien maîtrisés, d’ailleurs. On a vraiment l’impression de se déplacer en même temps que le narrateur.
En tout cas, je l’ai trouvé très spécial, plus mystérieux que les autres, plus… comment dire… Je ne trouve pas le mot, mais ça me fait un peu penser à Alice aux pays des Merveilles, je ne saurais te dire pourquoi. Peut-être à cause du côté sens dessus dessous du récit.

En ce qui concerne le texte en anglais, je rejoins l’avis de Pérona, c’est très bien réussi. J’aime beaucoup les récits en anglais, ça change vraiment l’impression qu’on a et ce qu’on ressent en lisant. Je suis agréablement surprise de voir que tu fais tout aussi bien passer les messages en anglais qu’en français. Tu devrais en écrire plus souvent.

La petite histoire courte est, effectivement, courte et efficace. On a envie de savoir la suite, ce qu’il va arriver au narrateur, je trouve que ce côté suspense est très puissant. Si tu songes à continuer l’histoire, ça serait bien je pense. Après, les textes très courts ont beaucoup de poids, de puissance, du moins c’est mon avis. Chez moi, ça déclenche pas mal de choses, souvent des émotions brutes et éphémères. Là, c’était le cas.

Angoisse… Mon texte préféré. Il est tellement bien écrit, tu as très bien mêlé sensualité et violence, douleur, peur, toutes ces émotions très vives et qui ont un énorme effet, à la fois physique et psychologique, sur le lecteur. En plus, tu t’adresses directement à quelqu’un, ce qui rajoute ce côté dénonciateur et accusateur. Le narrateur, d’abord réticent (d’ailleurs, on sait que ça ne va pas durer quand on lit la phrase : « Stimulée, tu continues d’accélérer en te collant contre moi, envahissant mon dos d’énergie électrique accentuant bien la nudité de mon ventre encore réticent à tes étreintes. »), finit par être totalement à l’opposé de son ressenti de départ, malgré tout ce qui a pu être douloureux et effrayant. Personnellement, je visualise clairement du noir et du rouge entremêlés, c’est très bien fait et très explicite en effet. Bref, je l’adore, il est génial. Et il me parle aussi, le côté complètement envahissant de l’angoisse, tu aimerais qu’elle parte mais, finalement, elle t’emprisonne et tu ne peux rien y faire, elle te déshumanise. Et tu l’acceptes, car lutter contre elle serait vain et douloureux.

Les poèmes m’impressionnent aussi. Je me demande s’il y a un registre que tu ne peux pas utiliser, selon moi tout est à ta portée. Ils sont très beaux, vraiment. Au-delà des rimes, il y a des jeux de rythmes, des figures de style très bien employées, c’est très mélodieux. Je préfère le premier, qui me semble un peu plus élaboré que le second, mais celui-ci reste tout de même agréable à lire et réussi. J’ai du mal avec les poèmes en général, mais celui-là m’a touchée et il me semble plus « accessible » que certains poèmes que je connais. J’aime beaucoup le fait que ça soit irrégulier, tant dans le nombre de strophes, leur longueur, que le nombre de syllabes dans les strophes elles-mêmes. Tu devrais en écrire plus souvent !

Pour conclure, comme d’habitude, ton travail m’impressionnes. J’ai remarqué que tu aimais beaucoup écrire à la première personne. C’est un choix qui te va bien. Difficile à manier, mais tu réussis très bien à écrire comme ça. J’espère que tu continueras à fournir des textes et que tu nous feras découvrir les autres facettes de ton talent !



Duos de choc:
 


Awards:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sexe : Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2017
Âge : 17
Localisation : Somewhere Only We Know ~ ♪
Emploi/loisirs : Eleveuse de Lamas
Humeur : Tutturuuuuuu ~ ♪

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Sam 7 Juil - 20:31

Red a écrit:
Franchement je comprends la différence de niveau entre mes Histoire DOP et ce que tu écris... Ce que tu arrives à créer c'est une ambiance vraiment propre à la situation. Genre vraiment en 2 - 3 lignes j'étais à fond dans le texte, j'entendais même plus mon OST Kakegurui Breathtaking... Sérieux tu es ultra talentueuse, j'en serai jaloux ;3

Merci Okarin d'enfin lire mes textes, ça me fait plaisir... Mais il t'en reste encore ;) tu n'as pas encore fait l'expérience d'Angoisse et de Rien hihihi ♥️

Hanyu: Mon dieu, on dirait que j'ai réussi à te perdre! Je suis contente que tu aies réussi à t'embarquer dans le récit mystique qu'est Rien. L'écrire n'était pas si facile bien que ça me soit venu comme ça vu que j'avais un peu une idée floue à la base, ce qui a abouti à un vrai méli-mélo. Je voulais vraiment faire voyager le lecteur et il semblerait que c'est un pari réussi. Manque plus qu'à voir comment je vais le maintenir en haleine pour le chapitre suivant ^^

Pour les textes en anglais par contre, faudra juste que ça vienne. A vrai dire, j'ai eu l'idée comme ça en insérant quelques références à de chansons que j'aime beaucoup (Je devrais en faire la liste, même) mais si j'ai une nouvelle idée qui me vient et que j'exprimerais mieux en anglais, bien sûr que je la posterai ;)

La petite histoire courte, comme je l'ai écrite avant L'Inconnue et que je la considère comme une version, une graine qui ensuite m'a permis de l'écrire, je ne pensais pas spécialement la développer. Mais assurément, ça peut être une base à ce que je veux faire encore alors je suis plutôt contente de l'avoir gardée. D'ailleurs, je serais curieuse de savoir quelles différences tu dégagerais des deux textes. Moi, je suis celle qui les ai écrits alors il y a certaines choses qui peuvent m'échapper, je veux bien un avis de lecteur dessus x)

Angoisse est tellement populaire, il faut croire, le genre de choses auxquelles je m'attendais pas. Quand je l'ai écrit, c'était un freestyle complet où tout ce qui comptait, c'était le moment présent, je voulais tout faire ressentir et j'avais peur que ça ne fasse fouillis mais apparemment, ce n'est pas le cas. Je me souviens que j'étais partie de l'expression à propos des mains impudiques qui parcourent le personnage et qui à mon sens s'insinuent bien sous les vêtements etc. Et encore une fois, je fais un petit clin d'oeil à la phrase "Je me fais poule" que j'avais d'abord écrite à la place du "Je me change en galinacée", quand j'y repense, ça me fait toujours rire.

Et pour les poèmes, le deuxième est un peu une sorte d'outsider, on va dire. Je ne l'aime pas particulièrement, mais j'avais une expression en tête "Certains jours, tu m'abandonnes" et j'ai voulu essayer d'écrire un texte en partant de là. La première tentative, j'ai fini en pleurs, la deuxième, j'ai délaissé cette phrase et écrit le premier poème. A vrai dire, j'étais assez choquée que je l'écrive aussi facilement parce que mon problème avec les vers c'est bien qu'on se restreint à une certaine forme alors ce n'est pas tant un exercice dans lequel je suis le plus à l'aise. Là, c'est passé tout seul, on va dire. Alors c'est certes irrégulier mais moi, je fais sans fioritures alors bon x)
Et le deuxième poème du coup, tu l'auras compris, se contente surtout de faire vivre les deux premières phrases. Il est pas tant travaillé que ça en réalité. En fait, si je galère à écrire quelque chose, c'est qu'il y a un problème u_u Un jour, je finirai bien par caser ces phrases autre part haha

Encore une fois, Hanyu, je te remercie pour tous ces commentaires détaillés que tu me fais pour mes textes, ça fait super plaisir et c'est très encourageant hihiii ♥️
Surtout que parfois, j'ai l'impression que mes textes se ressemblent tous au niveau du style etc etc mais tu trouves toujours des spécificités qui les rendent différents de l'un à l'autre alors un regard de lecteur comme le tien est super précieux pour moi



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Féminin Messages : 3934
Date d'inscription : 26/07/2012
Âge : 18
Localisation : Kaer Morhen
Emploi/loisirs : Séries, films et thé à la menthe
Humeur : Un peu d'thé ?

MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   Mer 18 Juil - 18:12

Angoisse reste mon préféré ♥️ Je viens de le rererelire et c'est définitif j'adore !

Je dois avouer que j'aime bien les poèmes, j'en ai pas lu assez pour avoir un esprit critique acéré mais j'avais bien aimé ceux de Verlaine et de Rimbaud, mélodiques et sensibles. Comme tu dis, les poèmes servent à exprimer un message ou un état d'esprit d'une manière subtile et énigmatique. C'est pas facile à écrire donc j'admire beaucoup celles et ceux qui ont le courage d'en écrire et de les publier ! Je les trouve même parfois plus sensibles que des écrits mais bon ça dépend. En tout cas j'ai beaucoup aimé ceux que tu as écris tu devrais continuer d'en écrire, c'est un domaine que tu as l'air de bien maîtriser pour un début !

Je trouve pas que tes écris se ressemblent en tout cas. Ils peuvent avoir quelques éléments en communs, certes, mais c'est le style d'écriture, l'ambiance qui les différencient. En fait j'arrive pas trop à me faire comprendre mais il y a un quelque chose de spécial qui les relie mais en même temps qui les différencie (oui bon c'est encore moins clair désolée xD)
Le fait d'ajouter une touche d'intimité c'est vrai que ça rend tes textes plus intéressant à lire et dans l'univers que tu transpose et c'est pas facile d'écrire sur soi mais je trouve que tu as bien géré, c'est léger, pas lourd ou dérangeant tout en restant accessible à tous. Je veux dire par là que tes textes peuvent paraître long pour certaines personnes mais en fait une fois que tu commences à les lire tu vois pas le temps passer du tout !

Donc voilà je te souhaite de continuer à écrire et si t'as du nouveau tiens moi au courant ! C'est ma façon de m'abonner à ton contenu :3



           
In the mood for love
Feelings can creep up juste like that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde merveilleux du Wonderfulisme aux éditions Flammarion (ou pas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un monde merveilleux ...
» La grande collection du monde merveilleux de walt Disney
» Bonjour a tous nouveau de ce monde merveilleux du café
» Le cadre merveilleux de Raymond Macherot
» El Hasard [Série]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Direction One Piece 2 ::  :: DOP ART :: Écriture-